Rechercher
  • jeanlouis

Notre dame de Paris - Burn out

Déstabilisé par la disparition d'une vision figée de Notre Dame de Paris, vouloir retrouver vite, à n'importe quel prix l'image déjà phantasmée d'un monument rassurant, immuable me paraît vain.

Émotion, Communication, affolement des réseaux, larmes à peine retenues de notre vedette du patrimoine... et ... polémiques politiciennes, arnaques à la cagnotte, opportunisme des vedettes de l'architecture, des syndicats de forestiers aux chênes séculaires et de tous les experts. Querelle des anciens et des modernes.

Un milliard d'euro à se partager, quelle aubaine.

Pendant que des mesures de sauvegarde d'urgence sont prises et que sont démontés les éléments de maçonnerie fragilisés, les vitraux pour être nettoyés et restaurés, les orgues

les statues... la réflexion et l'analyse vont permettre d'évaluer le travail de restauration et de reconstruction.

Des projets d'infrastructures ,

Des projets d'envolées architecturales pour restaurer ou renouveler la skyline de la cathédrale,

Ce sont deux aspects différents à étudier, à choisir, à réaliser.

N'oublions pas que jusqu'à cet incendie elle se ruinait dans l'indifférence générale: le tuyau de plastique pour remplacer la gargouille dissoute par les vapeurs acides de la ville, le béton pour "réparer" la balustrade écroulée faisaient le désespoir des architectes sans budget qui devaient en assumer l'entretien. Un triste musée lapidaire exposé à la pluie encombrant les terrasses.

La régénération par le feu! Mobilisation générale, argent tout est là pour donner à ce monument une nouvelle vie, apportons lui toutes les qualités de notre époque en alliant aux huit siècles de son histoire une touche raisonnée du XXI siècle qui assurera sa pérennité témoignera du présent. C'est un "monument" vivant.



13 vues